Santé

Vaccination contre la COVID-19 : qui est concerné ? Où se faire vacciner ?

A partir du 18 janvier, les personnes de plus de 75 ans ainsi que les plus de 50 ans étant professionnels de santé, pompiers et aides à domicile peuvent se faire vacciner. Un centre est ouvert à L'Haÿ-les-roses pour les Chevillais. Les Maires des communes aux alentours dont Stéphanie Daumin, souhaitent qu'un centre supplémentaire soit mis en place. Une pétition est à signer en ligne.

Mis en ligne le

Article mis à jour le 26 janvier 2021

Les Chevillais concernés peuvent s'inscrire auprès du centre de L'Haÿ-les-roses

Dans un premier temps, les habitants de plus de 75 ans des 4 villes pourront ainsi prendre rendez-vous au centre de L’Haÿ-Les-Roses, mais l’objectif est que d’autres centres puissent voir le jour au plus tôt sur le territoire.

Prendre rendez-vous auprès du centre de vaccination de L'Haÿ-les-roses

Par ailleurs, les CCAS de chaque ville s’organisent pour accompagner la mobilité des personnes ne pouvant se déplacer seules jusqu’au centre de vaccination.

 

Plus d'infos sur les centres de vaccination et la prise de rendez-vous >>> ici 

Ouverture de centres de vaccination dans le Val-de-Marne

Suite à l’audioconférence du 13 janvier organisée par la Préfecture et l’Agence Régionale de Santé concernant le plan local de vaccination, les maires ont appris que l’Etat avait décidé d’ouvrir 13 centres de vaccination dans le Val-de-Marne, le plus proche dans notre partie du département étant le centre de L’Haÿ-Les-Roses.

Un  nombre insuffisant de centres

Avec environ 9000 personnes de plus de 75 ans, et près de 12 000 dans la tranche 65-75 ans dans nos seules communes limitrophes, un seul centre, même disposant de 200 doses par jour, reste en dessous des besoins du territoire.

Aussi, les maires de Chevilly-Larue, L’Haÿ-Les-Roses, Fresnes, Rungis, ont réitéré leur disponibilité pour organiser l’ouverture d’un centre supplémentaire auprès de la Préfecture et de l’ARS et ont mis en place un travail en commun pour créer les conditions logistiques et médicales d’une telle ouverture, en lien avec la communauté médicale et paramédicale.

Un dossier complet devrait être déposé auprès du Préfet dans les jours qui viennent.

 

Les élus se mobilisent. Signez la pétition en ligne

20 maires ainsi que le président du Conseil départemental du Val-de-Marne font état de leur insatisfaction et s’inquiètent de la mise en oeuvre de la stratégie vaccinale. Les élus réclament que les doses de vaccins, le matériel et le dispositif correspondent à une stratégie de vaccination plus cohérente car en l'état les "Objectifs de l'Etat sont intenables", Etat qui est le garant de l’égalité d’accès aux soins.

> Lire la tribune

> Signer la pétition en ligne